Début d'Alzheimer : les symptômes

Publicité

Déclarée "grande cause nationale" en France en 2007, la maladie d’Alzheimer n’a pas cessé depuis cette date de se répandre au sein de la population. Chaque année, 225 000 nouveaux cas sont dépistés. Or, selon les associations, seul un malade sur deux est détecté. Pour ne pas ignorer un début d’Alzheimer, il faut en connaître les symptômes. 

Publicité

© Fotolia

Début d’Alzheimer : les troubles de la mémoire sont-ils un symptôme irréfutable ?

Le symptôme le plus connu de la maladie d’Alzheimer est évidemment les troubles de la mémoire. Cependant, s’ils sont en effet un des signes de début d’Alzheimer, ils peuvent aussi être la manifestation d’une autre pathologie et, en parallèle, une personne peut commencer à souffrir d’Alzheimer sans que ses problèmes de mémoire paraissent préoccupants. Quoi qu’il en soit, en cas de troubles avérés de la mémoire, il convient de consulter un médecin, qui saura déterminer quelle en est la cause par une batterie d’examens.

Publicité
Début d’Alzheimer : quels sont les symptômes ?

Il existe en réalité tout un faisceau de symptômes qui doivent alerter l’entourage, et qui ne sont pas forcément liés à la mémoire. Si une personne de votre entourage présente des difficultés à effectuer des tâches qui lui étaient jusque-là habituelles, utilise un mot pour un autre sans se rendre compte de ses erreurs, se perd sur des trajets pourtant familiers, s’habille en hiver comme si elle était en été, ne parvient plus à gérer ses comptes – ce qui ne lui posait pas de problèmes auparavant –, perd des objets, si sa personnalité semble avoir changé du tout au tout, et surtout si elle devient agressive, irritable, dépressive sans justification, il est nécessaire de l’accompagner chez son médecin traitant, qui saura confirmer ou infirmer un diagnostic de début d’Alzheimer.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité