Alzheimer : la déprime fait-elle partie des symptômes ?

Publicité

Perte de mémoire, difficultés à se concentrer et à s’orienter, troubles de l’humeur… La maladie d’Alzheimer est une forme de démence qui se manifeste par plusieurs symptômes, notamment la déprime. Gardez cependant à l’esprit que la dépression n’est pas nécessairement un signe de maladie d’Alzheimer. 

Publicité

La déprime, conséquence du yo-yo émotionnel provoqué par la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer entraîne un émoussement affectif. Au début, le patient est conscient qu’il a de plus en plus de difficultés à se souvenir de certaines choses ou à réaliser ses tâches quotidiennes. Son estime de soi en prend un coup, et il devient émotionnellement plus fragile. Il peut passer rapidement de la mélancolie à l’euphorie, de l’anxiété à l’enthousiasme. Cette instabilité de l’humeur conduit peu à peu à l’apathie puis à la dépression. Le patient se sent découragé et dévalorisé, il pleure souvent, tout ce qu’il fait lui semble inutile, et il évoque la mort.

Publicité
Les autres symptômes de la maladie d’Alzheimer

Hormis les troubles affectifs, la maladie d’Alzheimer se caractérise surtout par des troubles cognitifs. Le patient perd la mémoire, il oublie des choses importantes ou qu’il vient juste d’apprendre. Les tâches qui lui semblaient autrefois simples et automatiques (suivi des factures, calcul mental) lui demandent à présent un grand effort de concentration. Il perd la notion du temps et de l’espace, a des difficultés à s’orienter et à s’exprimer. Il s’isole socialement, et se retire des activités dans lesquelles il était engagé.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité