Urticaire : quels aliments éviter ?

Publicité

Facilement reconnaissable, l’urticaire est une affection cutanée qui se produit parfois en réaction à un allergène : on parle alors d’urticaire allergique. Pour ne plus être victime de ce phénomène, découvrez ci-dessous les allergènes à fuir.

Publicité

allergie alimentaire© Fotolia

D'où vient l'urticaire ?

La peau produit naturellement différentes substances nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, et l’une d’entre elles est l’histamine. Le lien avec l’urticaire ? Cette dernière est liée à la surproduction d’histamine par la peau, qui donne lieu à différents symptômes (bouffées de chaleur, brûlure de la gorge, démangeaisons), dont l’urticaire.

Urticaire et allergie alimentaire : vraiment liés ?

Si la consommation de certains aliments aggrave les crises d’urticaire, on ne peut pas vraiment parler d’allergie alimentaire puisque l’histamine est naturellement présente dans l’organisme. On parlera plutôt d’intolérance à l’histamine et, comme pour toutes les intolérances, il conviendra d’éviter certains aliments.

Les aliments contenant de l’histamine

Certains aliments comprennent de l’histamine, qui sera alors ajoutée à celle produite par l’organisme et pourra donner lieu à des crises d’urticaire. Il convient donc d’éviter les fromages (roquefort, camembert), les plats fermentés (choucroute) ainsi que les boissons fermentées (cidre ou bière), les charcuteries, les poissons (hareng, anchois, thon, saumon), les tomates et les épinards.

Les aliments stimulant la production d’histamine

Certains aliments ne contiennent pas d’histamine mais leur ingestion stimule sa production : c’est notamment le cas de certains fruits (ananas, fraises), du chocolat, du thé, du café et des œufs.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité