Rhume des foins : quelle période ?

Publicité

Le rhume des foins est une allergie très fréquente qui touche 20 % de la population. Il apparaît chaque année et provoque d'interminables salves d'éternuements et de larmoiements. Le rhume des foins est lié au rythme des saisons et, pour certains, il peut être une plaie une majeure partie de l'année. 

Publicité

Un rhume des foins, plusieurs coupables

Le rhume des foins est causé par une exposition à des allergènes, à savoir les pollens. L'organisme, à leur contact, subit une suite de réactions. Les symptômes classiques du rhume des foins sont des éternuements réguliers, un écoulement nasal et oculaire, et des maux de tête. Les pollens libérés par les arbres ou les plantes sont dispersés par le vent et pénètrent dans l'organisme par les voies respiratoires. Selon les personnes, les pollens responsables du rhume des foins sont différents. Cependant, les pollens de cyprès, de graminées ou de bouleau sont souvent en cause.

Publicité
Plusieurs saisons pour le rhume des foins

En fonction du pollen responsable du rhume des foins, la saison où il apparaîtra ne sera pas la même. On mentionne souvent le printemps pour les rhumes des foins, mais ce n'est pas la seule saison concernée. Le bouleau, le peuplier et le cyprès entament leur saison pollinique dès le mois de janvier. Les graminées, c'est-à-dire les céréales, libèrent leurs pollens au printemps, à partir du mois de mai. Puis arrivent les pollens des herbacées, de l'été à l'automne.

Se protéger du rhume des foins

Avant d’envisager toute protection contre le rhume des foins, il est important de consulter un médecin afin qu'il détermine quel pollen est en cause. Seul un traitement médicamenteux peut venir à bout du rhume des foins, étant donné que les pollens sont présents partout dans l'air. Il est parfois nécessaire d'adopter également un traitement contre l'asthme.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité