Éternuement et nez irrité : reconnaître un rhume allergique

Vous éternuez et votre nez est irrité ? Comment savoir si vous souffrez d’un rhume viral ou d’une rhinite allergique ? Car si tous deux ont des symptômes en commun, ils ne relèvent pas de la même pathologie. Nous allons vous aider à y voir plus clair.

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x384.jpg© Istock

Éternuement et nez irrité : des symptômes communs

Dans le cas de la rhinite allergique comme dans le cas de la rhinite virale, la personne est sujette aux éternuements et à une irritation des muqueuses du nez. Il s’ensuit un écoulement nasal, la sensation de nez bouché. De même que des éternuements dans les deux cas. Voilà qui peut entraîner la confusion entre rhume allergique et rhume viral. Or si le premier est dû à un allergène (poils de chien ou de chat, moisissures, pollens, acariens, poussières), le second est dû à une contamination par un virus.

Publicité

Rhume allergique ou viral, des différences cependant

S’il n’est pas toujours aisé de distinguer rhinite allergique et rhinite virale, il est possible toutefois de les différencier grâce à des symptômes spécifiques à chacun :

- le rhume allergique ne provoque pas de fièvre. Le rhume viral en génère souvent, même si elle demeure en principe légère ;

- seul le rhume allergique engendre des céphalées ;

- la toux se déclenche par quintes lors d’une rhinite allergique, alors qu’elle est sporadique en cas d’origine virale ;

- l’allergie entraîne des picotements, des chatouillements dans le nez, ce qui fait pleurer les yeux et les rougit. La conjonctivite est donc associée à un rhume allergique et non à une rhinite virale ;

- enfin, la durée entre les deux pathologies diffère : il faut compter 8 jours pour un rhume viral et plusieurs semaines à plusieurs mois en cas de rhinite allergique.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité