Allergie au pollen : les symptômes oculaires

L’allergie au pollen ou « rhume des foins » fait généralement son entrée au début du printemps pour se terminer à la fin de l’automne. Comment reconnaître cette allergie, et peut-on s’en prémunir ?

Publicité
Publicité

5940528-inline-500x334.jpg© Istock

Symptômes de l’allergie au pollen

Publicité

La nature et la sévérité des symptômes de l’allergie au pollen diffèrent selon le degré de sensibilité de chaque individu et selon le pouvoir allergisant du pollen mis en cause. Il existe effectivement différents types de pollens, comme ceux des arbres ou les pollens des graminées. Couramment, l’allergie au pollen s’accompagne de manifestations touchant les yeux et provoquant larmoiements, yeux rouges et démangeaisons oculaires. On parle généralement de conjonctivite allergique qui correspond à une inflammation de la membrane de l’œil. Un écoulement nasal, des éternuements à répétition et une irritation de la gorge sont eux aussi caractéristiques.

Allergie et yeux gonflés, peut-on y remédier ?

Publicité

La règle d’or lorsqu’on est allergique, c’est d’éliminer ou tout au moins éloigner le plus possible l’allergène en cause. Pas vraiment évident lorsqu’il est omniprésent dans l’environnement, comme c’est le cas pour le pollen. Certaines précautions, comme le port de lunettes de soleil et d’un chapeau en extérieur, réduisent les possibilités de contact avec le facteur allergisant. Le médecin peut aussi prescrire des antihistaminiques et des gouttes pour les yeux, si besoin. En cas d’allergie particulièrement sévère, une désensibilisation ou la prescription de corticoïdes peut être envisagée.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité