Rhume des foins : le bilan allergique

Rhume des foins : le bilan allergique©iStock

A l'arrivée du printemps, vous avez souvent le nez qui coule ? Le rhume des foins vous guette ! Egalement appelée rhinite allergique, cette pathologie, certes bénigne, peut être désagréable à vivre. Comment en venir à bout ?

Publicité
Publicité

Rhume des foins : les causes

Le rhume des foins est une rhinite provoquée par un allergène particulier : le pollen. Derrière cette appellation générique se cache, en fait, une multitude de petits grains pouvant provenir de certains arbres, herbes ou plantes graminées. Parmi les plus allergisants d'entre eux, on retrouve notamment le foin, l'armoise, le bouleau ou encore le noisetier. C'est donc à la période de la pollinisation que le risque de rhume des foins s'accroît. En fonction des espèces, cela peut aller de mars à septembre ! Mais heureusement, les personnes sujettes à la rhinite allergique ne sont pas sensibles à tous les pollens.

Publicité

Rhume des foins : les solutions

Pour traiter correctement un rhume des foins handicapant, il est souvent nécessaire de faire appel à un allergologue, seul praticien habilité à réaliser un bilan allergique, c'est-à-dire à rechercher les allergènes incriminés. Cela peut passer par la réalisation de tests cutanés ou par un dosage des IgE, un type d'immunoglobulines spécifiques du système immunitaire qui sont activées dans le cadre de la rhinite allergique. Une fois le ou les allergènes identifiés, le patient pourra faire l'objet d'une désensibilisation qui consiste à l'exposer progressivement aux allergies, jusqu'à ce que son système immunitaire ne réagisse plus de manière disproportionnée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité