Rhume des foins : qu'est-ce que la pollinose d'automne ?

Rhume des foins : qu'est-ce que la pollinose d'automne ?©iStock
Publicité

La pollinose regroupe l'ensemble des pathologies et allergies liées aux pollens. La pollinose d'automne est donc la forme de rhume des foins qui fait son apparition à l'automne. Elle concerne les personnes qui sont sensibles aux pollens des herbacées. Mais quelles plantes peuvent provoquer cette rhinite allergique ? Quels en sont les symptômes ?

Publicité

Rhinite allergique : les herbacées responsables de la pollinose d'automne

La pollinose d'automne est provoquée par les herbacées, une famille de plantes hétérogènes, mais très allergisantes. Les principales d'entre elles sont le plantain et l'armoise qui sont très répandues. La pariétaire qui, comme le lierre, s'accroche aux murs, est également responsable de rhinite allergique, de même que l'ambroisie qui est très présente dans la vallée du Rhône. Les symptômes que ces plantes provoquent doivent en principe disparaître fin octobre, une fois que les herbacées ont fini de polliniser.

Rhume des foins : symptômes

Les symptômes de la pollinose d'automne surviennent à partir de septembre et sont multiples. Il y a tout d'abord une rhinite, c'est-à-dire un écoulement nasal dû à une inflammation de la muqueuse du nez provoquée par les pollens. Le nez a également tendance à gratter et on peut retrouver une perte d'odorat (sauf chez l'enfant), le nez pouvant aussi être bouché. Les éternuements sont fréquents et répétés. On retrouve également une conjonctivite (inflammation de la conjonctive, membrane de l'œil) qui se traduit par un œil rouge et douloureux (impression d'avoir du sable sous la paupière). Certaines personnes peuvent également tousser, voire présenter un asthme allergique. En tout cas, il n'y a jamais de fièvre associée.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité