Comment détecter une intolérance au gluten ?

Publicité

80% des personnes atteintes d'intolérance au gluten l'ignorent pendant que d'autres se targuent, à tort, d'en souffrir. Au moindre doute, il est donc important de s'informer sur les symptômes et le diagnostic de la maladie cœliaque. 

Publicité

© Istock

Qu'est-ce que l'intolérance au gluten ?

L'intolérance au gluten, également appelée maladie cœliaque, est une affection intestinale chronique. D'une ingestion de gluten découle une réaction immunologique anormale, entraînant elle-même lésions de la membrane intestinale, altération de la digestion et mauvaise assimilation des nutriments.
On constate alors des désagréments d'ordre digestif comme une diarrhée chronique, une constipation, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des flatulences, mais aussi d'autres symptômes tels qu'une fatigue chronique, une perte de poids, une anémie, une dermatite herpétiforme, une neuropathie périphérique ou encore une stérilité inexpliquée.

Publicité
Comment détecter une intolérance au gluten ?

La maladie cœliaque est différente d'une sensibilité (troubles digestifs qui disparaissent rapidement après l'arrêt du gluten) et d'une allergie au gluten (symptômes d'une allergie alimentaire). Elle peut mener à de graves conséquences, d'où l'intérêt de consulter rapidement un gastro-entérologue pour qu'il puisse poser le diagnostic de maladie cœliaque.
Il prescrit généralement une prise de sang pour doser les immunoglobulines et rechercher les anticorps spécifiques de l'intolérance au gluten (IgA tTG, IgA EMA et IgA AGA). Il peut par ailleurs demander un examen génétique et des biopsies intestinales pour se rendre compte de l'étendue des lésions.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité