Asthme : un symptôme d'allergie alimentaire

Publicité

Stress psychologique, poussière, produits chimiques…, de nombreux éléments peuvent être à l’origine d’une crise d’asthme. Toutefois, cette affection pulmonaire peut également être le symptôme d’une allergie alimentaire.

Publicité

© Fotolia

Allergies alimentaires, des symptômes divers

De plus en plus fréquentes, les allergies alimentaires correspondent à une défense inadaptée de l’organisme face à un aliment jugé dangereux pour le corps. Si les symptômes sont le plus souvent sans gravité (picotements, démangeaisons cutanées, boutons, nausées, troubles digestifs…), il arrive que l’allergie ait des effets plus importants et entraîne une crise d’asthme, un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique, une réaction grave à l’origine d’une brutale perte de conscience.

Publicité
Allergies alimentaires, les aliments responsables

Les aliments susceptibles de déclencher une allergie alimentaire et donc une crise d’asthme sont nombreux. Parmi les allergènes les plus connus, on retrouve notamment le gluten, les œufs, les crustacés, les mollusques, certains poissons, l’arachide, le lait, le soja, le céleri, la moutarde, ainsi que les fruits à coque tels que les amandes, les noix ou les noisettes. La réaction allergique dépend de la sensibilité de chacun. Certaines personnes peuvent être allergiques à plusieurs aliments tandis que d’autres ne présentent aucune intolérance.

Asthme, quand l’allergie alimentaire est en cause

Lorsqu’une personne n’a pas d’antécédent asthmatique et qu’une crise d’asthme survient de manière brutale, il est important de regarder d’un peu plus près le dernier repas consommé. Un aliment non toléré par l’organisme peut en effet être à l’origine de la crise.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité