Publicité
Publicité

the cancer prostate santé Selon une étude menée à l’Université de Glasgow (Ecosse), boire trop de thé pourrait doubler le risque de cancer de la prostate.
Les recherches ont débuté il y a 40 ans. Les scientifiques ont alors demandé à 6016 patients âgés de 21 à 75 ans de remplir un questionnaire sur leurs habitudes de consommation d’alcool, de cigarettes et de thé. Résultat : 6,4 % des sondés ont développé un cancer de la prostate au cours des 37 dernières années. Parmi eux, les chercheurs ont constaté que ceux buvant plus de 7 tasses de thé par jour doublaient leur risque de développer ce cancer, en comparaison à ceux qui n'en buvaient pas ou moins de 4 tasses par jour. "Les recherches précédentes n'ont montré soit aucune relation entre cancer de la prostate et thé noir, soit un effet préventif du thé vert. Nous ne savons pas si le thé est un facteur de risque en lui-même ou si les buveurs de thé en bonne santé, vivent plus longtemps, et arrivent à un âge où l'incidence du cancer de la prostate est plus élevée" a déclaré le Dr Kashif Shafique, responsable des recherches.
Les scientifiques souhaitent désormais approfondir leur étude en incluant d'autres paramètres tel que le régime alimentaire et les antécédents familiaux. Pour l'heure, les hommes ne doivent pas se priver d'une consommation modérée de thé (une à trois tasses par jour).

Publicité
Source : Tea drinkers at greater risk of prostate cancer, University of Glasgow, 18 juin 2012

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité