Insomnie en fin de grossesse : le signe d'un accouchement imminent ?

Insomnie en fin de grossesse : le signe d'un accouchement imminent ?©iStock

L'insomnie en fin de grossesse est souvent considérée comme un signe annonciateur de l'accouchement, mais est-il fiable ? Et quel est le traitement de l'insomnie durant la grossesse ?

Publicité
Publicité

Insomnie et grossesse : quel est le lien ?

Il est fréquent de souffrir d'insomnie durant la grossesse, divers petits maux perturbant le sommeil : les envies d'uriner durant la nuit, les nausées du soir et l'anxiété favorisent l'insomnie durant le 1er trimestre. Bien souvent, le 2e trimestre de grossesse est plus "calme", mais les nuits peuvent à nouveau être perturbées durant le 3e trimestre : la prise de poids peut, par exemple, provoquer des reflux gastro-œsophagiens, un mal de dos ou encore des difficultés à respirer troublant le sommeil...

Publicité

Insomnie de grossesse : quel traitement ?

Rien n'empêche d'avoir recours à l'homéopathie pour bien dormir enceinte (ex. : Gelsemium) ou à la phytothérapie, mais attention, certaines plantes sont déconseillées durant la grossesse : demandez un avis médical. Pensez aussi au yoga prénatal pour vous détendre...

L'insomnie de fin de grossesse peut-elle vraiment annoncer l'accouchement ?

Certaines mamans connaissent de longues nuits d'insomnie durant les quelques jours précédant l'accouchement. Cependant, c'est loin d'être systématique : chaque grossesse est unique et l'accouchement peut s'annoncer différemment selon les femmes. Par exemple, certaines femmes enceintes connaissent un très gros regain d'énergie peu de temps avant l'accouchement... Au final, seules des contractions de plus en plus intenses et rapprochées annoncent vraiment "à coup sûr" l'accouchement, associées ou non à la perte des eaux.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité