Grossesse : qu'est-ce que l'accouchement naturel ?

Accouchement naturel et accouchement par voie basse sont souvent confondus. Pourtant, ces deux termes sont loin d’être synonymes : tout dépend des actes médicaux effectués durant l’accouchement…
Publicité
Publicité

vignette-focus-500x332.jpg© Istock

Accouchement naturel : la définition

Par définition, un accouchement naturel se déroule sans intervention médicale ou tout du moins avec le minimum de surveillance médicale. Il s’agit donc d’un accouchement par voie basse ou voie vaginale, débutant spontanément au terme de la grossesse, soit entre 37 SA (semaines d’aménorrhées) et 41 SA + 5 jours. Il se déroule sans déclenchement provoqué, sans péridurale, sans monitoring, sondage vésical ou autres actes médicaux pratiqués durant de nombreux accouchements. Si les interventions médicales sont réduites à leur plus simple expression, il est toutefois possible d’utiliser diverses techniques (ex. : relaxation, autohypnose) pour mieux gérer la douleur durant l’accouchement.

Publicité
Comment pratiquer l’accouchement naturel ?

L’accouchement naturel n’est envisageable que si l’accouchement se présente dans les meilleures conditions (ex. : bébé positionné tête en bas, aucune pathologie faisant craindre une complication pour la maman). Il peut alors se pratiquer à domicile sous surveillance d’une sage-femme ou dans la salle « nature » d’une maternité. Cette dernière option est assez sécurisante car, en cas de complications imprévues, l’équipe médicale peut intervenir immédiatement. N’hésitez pas à évoquer dès que possible votre désir d’accouchement naturel auprès de l’équipe de votre maternité.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité