Zona : le problème de peau qui augmenterait de 41% le risque d’attaque cardiaque

Zona : le problème de peau qui augmenterait de 41% le risque d’attaque cardiaque© iStock

Selon une nouvelle étude sud-coréenne, le zona pourrait augmenter les risques de problèmes cardio-vasculaires (crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux...)

Publicité
Publicité

Selon de nouvelles recherches du centre médical d’Asan à Séoul (Corée du Sud) reprises par le site Eurekalert, le zona pourrait augmenter votre risque de crise cardiaque et d’ accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Publicité

Un risque élevé de problèmes cardiaques

Publiée sur le Journal of the American College of Cardiology , l’étude montre que les patients atteints de zona ont un risque augmenté de 35% de faire un AVC et de 41% de faire une crise cardiaque. Les risques étaient particulièrement élevés la première année après le début du zona et diminuaient avec le temps.

Au total, 519 880 patients ont été suivis de 2003 à 2013 . Au cours de cette période, 23 233 cas de zona ont été observés. Les sujets atteints ont été comparés avec le même nombre de patients n’ayant pas cette maladie. Certains facteurs ont été pris en compte : le second groupe était moins susceptible de fumer , buvait moins d’alcool , faisaient plus d’exercice et venaient d’une classe socio-économique plus élevée .

Cependant, selon Reuters , le Dr Talia Swartz, professeur adjoint des maladies infectieuses à l’École de médecine d’Icahn (New York City), a déclaré que l’étude avait ses limites . Il pouvait en effet y avoir certaines différences entre les deux groupes qui n’ont pas été relevées, par exemple les degrés de sévérité de la maladie. L’incidence des zona chez les personnes de moins de 65 ans était beaucoup plus élevée dans l’étude qu’aux États-Unis, selon elle.

Une inflammation des vaisseaux sanguins

Interrogé par Reuters , le Dr Lee Schwamm, vice-président en neurologie à l’hôpital général du Massachussetts à Boston (États-Unis), a déclaré que l’inflammation joue un rôle dans la coagulation du sang . Lorsque quelqu’un contracte le zona, le virus peut se déplacer dans la peau et enflammer directement les vaisseaux sanguins ainsi que certains nerfs . Les vaisseaux sanguins enflammés peuvent provoquer une coagulation du sang , ce qui augmente les risques de subir une crise cardiaque ou un AVC. L’inflammation des nerfs peut provoquer une douleur intense, appelée névralgie post-herpétique , qui accompagne souvent le zona.

Des préventions contre les risques d’attaques cardiaques

Le Dr Talia Swartz affirme que le vaccin contre le zona contribue non seulement à prévenir la maladie chez les personnes de plus de 60 ans , mais aussi à empêcher une récidive chez ceux en ayant déjà eu un.

Pour les risques d’attaques cardiaques, les deux médecins insistent sur le fait que suivre un mode de vie sain est la meilleure façon de réduire les risques : maintenir le cholestérol , la glycémie et le poids sous contrôle, faire de l’exercice régulièrement et ne pas fumer .

Selon les propos de Sung-Han Kim, MD, Ph.D., médecin au département des maladies infectieuses du centre médical d'Asan à Séoul et l'un des auteurs de l'étude, il est important que "les médecins traitant ces patients les rendent conscients de ce risque accru ".

Vidéo. AVC : les symptômes qui doivent alerter

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité