Voilà pourquoi on se perd quand on a la maladie d’Alzheimer

Voilà pourquoi on se perd quand on a la maladie d’Alzheimer©Istock

La raison du défaut d’orientation des malades atteints d’Alzheimer vient d’être pointée du doigt par une étude américaine. Cela pourrait être le point de départ d’un diagnostic plus rapide. 

Publicité
Publicité

On savait déjà que la protéine "tau" était impliquée dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui on sait aussi que c’est elle qui est à l’origine de l’obstruction des cellules de navigation dans le cerveau. Ce défaut d’orientation figure parmi les premiers signes de la maladie : trois personnes sur cinq se perdent lorsqu’elles en sont atteintes. Ce symptôme pourrait permettre de détecter plus tôt la maladie par IRM , selon une étude de la Columbia University Medical Center.

En observant des souris, les chercheurs ont constaté que la protéine "tau" désactivait les cellules nerveuses dans le cortex entorhinal - une des parties du cerveau responsables de la navigation. Plus elle présente en nombre, plus les rongeurs étaient désorientés lors des tests.

Publicité

L’IRM conseillé à tous les plus de 65 ans ?

"Les scientifiques savaient que "tau" s’accumulait dans la zone du cerveau où sont situées les cellules affectées chez les victimes d’Alzheimer. Les médecins savaient que les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer avaient tendance à errer et se perdre", a déclaré le Dr Karen Duff, chercheuse dans cette étude. "Mais c'est la première fois que nous constatons que les deux sont connectés. Cela signifie que nous pourrions utiliser des tests d’orientation ou une IRM fonctionnelle pour aider à diagnostiquer les personnes en première phase de la maladie d'Alzheimer." Cela pourrait même servir de tests pour les personnes à risque, et être conseillé à tous les plus de 65 ans, selon la chercheuse.

"Diagnostiquer la maladie plus tôt pourrait permettre de commencer les traitements plus tôt et avoir un impact plus grand", a également comenté Louise Walker, chercheuse à la Alzheimer’s Society ( DailyMail) . Après cet essai concluant sur les souris, la prochaine et prometteuse étape devrait donc être un test sur le cerveau humain. Les chercheurs s'y attèlent.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité