Elle a arrêté de faire l'amour pendant 1 an

Publicité

Misha W. a raconté au blog Mind Body Green les effets d'une année d'abstinence dans sa vie. Ca donnerait presque envie d'essayer !

Publicité

© FotoliaTriste et esseulée le jour de la Saint-Valentin 2015, Misha W. décide de reprendre les choses en main : "Je n’avais jamais pris le temps de me connaître et de m’accepter comme un être sexué. Après cette rupture particulièrement blessante, j’ai décidé de répondre à un besoin intime que je tentais auparavant de pallier par le sexe."

Publicité
Au milieu de sa trentaine, la femme ne voulait pas spécifiquement se couper de toutes relations sexuelles. Sa seule règle était de "s’aimer elle-même et ne pas s’engager sans être prête".
Après une année d’abstinence sa réponse est claire : "Je suis toujours célibataire, mais j’ai appris beaucoup plus sur l’amour, le sexe et les relations humaines que les années précédentes" raconte-t-elle sur le blog Mind Body Green .
>
  • Premier constat : "Mon corps est merveilleux"
    Alors qu’avant, Misha W. avait honte de son corps face à ses partenaires, aujourd’hui, elle est à l’aise : "Avant de commencer la journée, j’étais obsédée par la manière dont mon conjoint allait voir mon corps. J’accepte aujourd’hui qu’il est unique et je l’apprécie […] je célèbre mes courbes, mes vergetures et même ma cellulite."
  • Deuxième constat : "Je suis sensuelle, et ça me va"
    Misha n’avait pas toujours su répondre à ses besoins de sensualité dans ses relations : "Je ne savais pas comment ni où je voulais être touchée et je finissais souvent insatisfaite." Aujourd’hui, elle dit "apprécier le monde à travers ses propres sens" : brûler des bougies, s’appliquer des huiles essentielles, étreindre ses enfants ont remplacé les relations sexuelles inabouties.

Publicité
Célibataire, et heureuse de l'être

  • Troisième constat : "J’ai compris d’où venait mon attitude vis-à-vis du sexe"
    La femme évoque son entourage visiblement sévère vis-à-vis des relations sexuelles avant le mariage pour raisons religieuses. Aujourd’hui, elle a su prendre de la distance.
  • Quatrième constat : "Il y a tellement d’amour autour de nous"
    La romantique Misha ne parvenait pas à satisfaire ses passions. Aujourd’hui, elle voit clairement tout l’amour autour d’elle : "Les cartes de ses enfants, l’incontestable loyauté de sa cousine préférée, le sourire d’un caissier, l’aide d’un voisin attentionné pour récupérer son chien fugueur…"
  • Cinquième constat : "Je ne suis peut-être pas prête pour une nouvelle histoire, et ça me va"
    "Aujourd’hui, je suis consciente de moi-même. Je veux grandir plus et continuer à m’aimer." Selon Mischa, la meilleure manière d’avoir le partenaire qu’elle désire est d’être elle-même le partenaire qu’elle recherche. "Quand je serai prête à être à nouveau sexuellement active, je veux une vraie intimité et une meilleure qualité de connexions."

Vidéo. L'abstinence sexuelle peut-elle être dangereuse pour le couple ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité