Vogalène®, Vogalib® : deux médicaments anti nausée à limiter… voire éviter !

Vogalène®, Vogalib® : deux médicaments anti nausée à limiter… voire éviter !©Fotolia

La balance bénéfice risque des médicaments à base de métopimazine serait déséquilibrée, alerte la revue Prescrire, qui met en garde contre de potentiels risques cardiovasculaires.

Publicité
Publicité

Prescrite conte les nausées et vomissements, la métopimazine (Vogalène®, Vogalib®) peut exposer à des effets indésirables rares mais graves (troubles neuropsychiques et atropiniques, voire troubles cardiaques). Elle est par ailleurs d’une efficacité clinique jugée incertaine, alerte la revue Prescrire. Pourtant, de 2011 à 2013, le nombre de boîtes remboursées a augmenté de 30% en France. ("Peut-être à la suite d'un report des prescriptions de dompéridone (Motilium®) et de métoclopramide (Primpéran®) ?", évoque la revue.)

Publicité

1 mort déjà recensé

Prescrire relaye notamment une étude clinique effectuée entre 2005 et 2013, qui a recensé 5 observations d’évènements cardiovasculaires chez des patients traités par métopimazine : "2 cas d'arrêt cardiaque, 1 cas de torsade de pointes, 1 cas d'extrasystole ventriculaire et 1 cas de syncope. Un patient est mort". Suite à cela, l’Agence française du médicament (ANSM) a émis quelques réserves, restreignant la durée du traitement par Volagène® à 5 jours maximum et interdisant les formes par injection et suppositoires chez les enfants de moins de 12 ans pour la première, et de 7,5 kg pour la seconde. Aujourd’hui toujours sur le marché, elle n’est "pas un choix raisonnable" souligne Prescire .

Vidéo. Comment reconnaître les symptômes d'une crise de foie ?

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité