Vitamine B12 et B6 : ces traitements augmentent le risque de cancer du poumon

Publicité

Des chercheurs américains viennent de découvrir que prendre ces deux traitements augmenterait le risque de cancer du poumon de 82 à 98%. 

Publicité

Ce n'est pas parce que les vitamines sont disponibles sans ordonnance qu'elles ne sont pas dangereuses. Une nouvelle étude menée par les chercheurs de l'université de l'Ohio (Etats-Unis) souligne un risque augmenté de cancer du poumon chez les hommes qui se supplémentent en vitamine B12 et B6. Aucun danger n'a été identifié chez les femmes.

Un risque augmenté de 82 à 98%

Publicité
"Un problème qui mérite attention", selon l'auteur de l'étude Theodore Brasky cancérologue. Néanmoins il a tenu à tempérer en expliquant que les risques avait été observés dans le cas où le traitement a été pris pendant au moins 10 et à forte dose. En revanche, ils sont triplés chez les personnes qui fument.

Lors de cette étude, le cancérologue et son équipe ont recensés plusieurs études sur le sujet regroupant ainsi les données médicales de 77 000 volontaires âgés entre 50 et 74 ans, obtenues entre 2000 et 2002. Résultat : au bout d'une décennie de traitement, une dose supérieure à 20mg par jour de vitamine B6 a été liée à un risque de cancer du poumon majoré de 82%. Quand à la vitamine B12, c'est une dose au-delà de 55mg par jour qui augmente le danger de 98%.

A priori très peu de personnes prennent une telle dose de ces deux traitements aussi longtemps, mais les médicaments sans ordonnance et leur vente sur Internet tracasse les scientifiques qui craignent un essor des surdoses et de l'automédication. Le mieux lorsque l'on décide de prendre soi-même un traitement sur une longue durée est d'en parler à son médecin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité