Visionnage boulimique : cette nouvelle habitude qui nous empêche de bien dormir

Visionnage boulimique : cette nouvelle habitude qui nous empêche de bien dormir© iStock

Le visionnage boulimique, une pratique de plus en plus courante, serait responsable de certaines altérations de la qualité du sommeil, entraînant insomnies et fatigue. 

Publicité
Publicité

Le visionnage boulimique, également appelé "binge watching" , est le fait de regarder la télévision le soir pendant plusieurs heures avant d'aller se coucher. Cette pratique aurait des répercussions sur votre sommeil, provoquant notamment des insomnies, une qualité de sommeil plus faible et plus de fatigue.

Publicité

Une fatigue liée à la frénésie

Des chercheurs de l’University of Michigan (États-Unis) et Leuven School for Mass Communication Research (Belgique) ont constaté que cette pratique, qui consiste à regarder un écran pendant de longues périodes, entraîne une baisse de la qualité du sommeil . Sur les 423 adultes interrogés, 28% avouent l’avoir fait plus d’une fois et 7% presque tous les jours, e t la durée n’est pas forcément le problème : " Même lorsque les gens dorment un temps convenable, la qualité n’est pas forcément bonne " , a déclaré Liese Exelmans, auteure principale de l'étude. En moyenne, les participants ont déclaré qu’ils dormaient quotidiennement environ 7h37 , mais que leur fatigue était tout de même présente.

Cette baisse de qualité du sommeil serait liée à la frénésie que procurent les séries et les films, notamment lorsqu'on regarde plusieurs épisodes à la suite . Les chercheurs notent qu’elle est involontaire, mais que les personnes seraient absorbées par celle-ci, ce qui exige "une période plus longue pour ne plus être dans cette excitation et affecte le sommeil en général ", a déclaré Liese Exelmans, auteur principal de l’étude, selon les propos du Dailymail

Des effets négatifs sur votre santé ?

En 2015, un rapport publié lors de la 143e réunion annuelle de l’American Public Health Association (Chicago, États-Unis) a démontré que regarder la télévision peut provoquer des niveaux plus élevés de stress, d’anxiété, voire de dépression . Ceux qui regardent au moins 2h de télévision par nuit se sont révélés plus déprimés que les autres . Cependant, les chercheurs ne savent pas si la dépression, l’anxiété et le stress les ont amenés à veiller devant la télévision ou si c’est la veille excessive qui les a conduits à ressentir ces symptômes . Monita Karmakar, docteur en philosophie à l’University of Toledo’s Department of Health and Recreation Professions, affirme que d’autres aspects sont à prendre en compte : les habitudes alimentaires, l’exercice…

Observer les répercussions de la télévision permet d’examiner les comportements sédentaires qui peuvent entraîner "des problèmes de santé mentale et des symptômes médicaux augmentant les maladies cardiovasculaires et le risque de diabète", selon les propos du Nydailynews.

Éviter les fatigues intenses : adopter une bonne hygiène de vie

Pour éviter la fatigue intense le matin, il est nécessaire d’adopter une bonne hygiène de vie . Il faut notamment dormir correctement et se coucher le soir dès que la fatigue se fait sentir, faire du sport, manger de façon équilibrée et bien s’hydrater, limiter les toxiques tels que le tabac ou l’alcool et, dans la mesure du possible, éviter le stress.

Vidéo. Pourquoi ces habitudes perturbent le sommeil

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité