Vincent Lambert : le Conseil d'Etat demande l'arrêt des soins

Publicité

Le Conseil d'Etat vient d'annoncer qu'il se prononce en faveur de l'arrêt des soins de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis 6 ans.

Publicité

Conformément aux recommandations de son Rapporteur public, le Conseil d'Etat annonce qu'il se prononce en faveur de l'arrêt des soins de Vincent Lambert. Tétraplégique en état végétatif depuis 6 ans, cet homme voit son sort balancé depuis des années entre les convictions de ses parents catholiques traditionnalistes qui veulent le maintenir en vie et celles de son épouse qui défend l'arrêt des soins. Aujourd'hui, "le Conseil d'Etat a estimé que l'arrêt des traitements dans une telle situation correspondait à ses volontés" a déclaré Jean-Marc Sauvé, Vice-Président du Conseil d'Etat. Ajoutant que leur poursuite "traduisait une obstination déraisonable". Avant son accident, Vincent Lambert avait en effet exprimé oralement "le souhait de ne pas être artificiellement maintenu en vie, au cas où il se trouverait dans un état de grande dépendance" rappelle le Vice-Président dans son allocution. Le Conseil d'Etat a également "jugé que le médecin en charge de M. Vincent Lambert avait respecté les conditions imposées par la loi pour l’arrêt des traitements".

Publicité
Quelques heures avant la décision du Conseil d'Etat, les parents de Vincent Lambert ont saisi la Cour européenne des droits de l'Homme pour s'opposer à l'arrêt des soins.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité