Vidéo : Une photo pour oublier le cancer "ne serait-ce qu'une seconde"

Publicité

La fondation belge Mimi a permis à 20 personnes atteintes d'un cancer de participer à une séance photo décalée. Le but ? Leur offrir une seconde d'insouciance, loin de la maladie.

Publicité

"Ce qui me manque le plus ? Etre insouciante." Cette phrase, prononcée par une personne atteinte d'un cancer a résonné dans la tête des membres de la Fondation Mimi. A tel point que l'organisation belge s'est lancée le pari fou de faire oublier la maladie à 20 patients. Invités dans un studio bruxellois, ils n'avaient que deux consignes à suivre : fermer les yeux et se soumettre aux extravagances de maquilleurs et coiffeurs professionnels.

Une fois relookés, c'est derrière un miroir sans tain qu'ils ont été conduits, toujours sans se voir. Le photographe Vincent Dixon les scrutait de l'autre côté pour immortalier la réaction de chacun se découvrant affublé de sa perruque extravagante. Des clichés saisissant la surprise de chaque patient, mais montrant surtout que l'espace d'un instant, il était possible d'oublier la maladie.

Publicité
Les photos de ce projet justement nommé "Ne serait-ce qu'une seconde" ont depuis été exposées à l'attention des familles et des proches des modèles d'un jour. Un livre, dont l'intégralité du prix de vente (60 euros) sera reversée à la Fondation Mimi, a été publié. L'organisme a également réalisé une vidéo "making-of" émouvante de cette séance photo, un peu particulière.

Regardez le making-of de la séance photo :

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité