Vidéo : Guillaume Canet et l'ivresse au volant

Publicité

L'acteur et réalisateur français a réalisé un court-métrage, Ivresse, pour sensibiliser le grand public aux dangers de l'alcool au volant.

Publicité

D'abord "ivres d'air pur" lors de leur rencontre dans un bain chaud au milieu des montagnes, puis "ivres de plaisir", "ivres d'amour"... Avant d'être "ivres d'alcool" pour finir "ivres au volant". Cette histoire, c'est celle d'un couple, de sa première rencontre à sa fin tragique, racontée par Guillaume Canet dans son court-métrage Ivresse. " Je ne voulais surtout pas tenir un propos moralisateur. Juste raconter une histoire d'amour, une rencontre, avec des flashes sur des moments de vie" explique le réalisateur français.

"Qu'ils continuent à s'amuser longtemps"

Publicité
Diffusé du 11 au 18 décembre dans la plupart des cinémas français ainsi qu'à la télévision, le clip veut mettre en garde contre les dangers de l'alcool au volant. En signant une véritable oeuvre cinématographique plus qu'un spot de prévention, le réalisateur espère étonner le spectateur. "Pour sensibiliser les gens, et surtout les jeunes, il faut d'abord pouvoir les surprendre, quitte pourquoi pas à les choquer."

Patrick Chesnais est à l'origine de ce petit film. "Aujourd'hui malheureusement, beaucoup de jeunes s'amusent... mais perdent la vie. Je voudrais tout simplement qu'ils continuent à s'amuser longtemps" précise-t-il. En 2006, le comédien français a perdu son fils de 20 ans dans un accident de voiture. Le conducteur était ivre. Depuis, il a créé l'association Ferdinand, du nom de son fils décédé.

Selon la sécurité routière, 26% des morts dus à l'alcool ont entre 18 et 24 ans. Ils ne représentent pourtant que 9% de la population française.

Regardez le court-métrage Ivresse :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité