Vernis : un composé serait susceptible de faire grossir

Une équipe de chercheurs américains met en garde contre un composant contenu dans les vernis à ongles qui pénètre dans le corps, modifie le fonctionnement hormonal et pourrait faire prendre du poids. 

Publicité
Publicité

© FotoliaVoila qui pourrait vous faire reconsidérer votre prochaine manucure. Selon une étude conduite par des chercheurs de l’Université Duke (Etats-Unis), en collaboration avec l’ Environmental Working Group (EWG), l’un des composants des nouveaux vernis à ongles : le phosphate de triphényle (tphp) pourrait perturber le fonctionnement hormonal et faire prendre du poids.
Les chercheurs ont vérifié la teneur en tphp de 10 vernis à ongles et ont trouvé le composant dans 8 d’entre eux. Parmi eux, 2 n’avaient pas divulgué le nom de ce composant sur l’étiquette.

Dans le cadre de l'étude, on a retrouvé ce produit chimique dans les urines des participantes sous forme de diphényle chimique, crée lorsque le corps métabolise le tphp. Les femmes avaient fourni un échantillon d’urine avant et après l’application du verni. 10 à 14 heures après le niveau de tphp avait augmenté en moyenne de près de 7 fois dans le métabolisme des 26 participantes.

Publicité
Perturbateur endocrinien

La phosphate de triphénile est un perturbateur endocrinien également utilisé pour la fabrication des plastiques. Il pénètre dans le corps après la pose de vernis. Il interférerait avec le fonctionnement hormonal normal et dans certaines études faites sur l’animal, il aurait causé des irrégularités de reproduction et de développement. Selon les chercheurs le tphp pourrait interagir avec une protéine centrale de la régulation du métabolisme de l’organisme et la production de cellules adipeuses et contribuer au gain de poids et à l’obésité. L’enquête est en cours.

"Il est très troublant de voir que des vernis à ongles destinés à des femmes adultes et à des adolescentes contiennent ce que l'on pense être un perturbateur endocrinien", a indiqué le Dr. Johanna Congleton de l'Environmental Working Group.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité