Une solution étonnante pour réduire les effets des crèmes à base de corticoïdes

Publicité

Des chercheurs français de l'Inserm pensent avoir trouvé un médicament capable de réduire les effets gênants des crèmes à base de corticoïdes, prescrites par exemple contre le psoriasis ou la dermatite atopique.

Publicité

Il n'était pas nécessaire de chercher bien loin. La solution était là, presque sous nos yeux. Des chercheurs français de l'Inserm ont découvert que les médicaments utilisés pour l'hypertension étaient capables de diminuer les effets secondaires des crèmes à base de cortico ï des (sensation de bûlure, amincissement de la peau, peau plus fragile...). Comment ? Ils sont partis du postulat que les effets néfastes de ces crèmes venaient de leur activation de récepteurs dits "minéralocorticoïdes" situés dans l’épiderme. Ces récepteurs, présents notamment dans le rein, le cœur, l’œil, et certains neurones, réagissent à l’aldostérone, une hormone qui régule la pression sanguine. Des études ont aussi montré qu'ils étaient très sensibles aux corticoïdes. Après l'application de corticoides sur la peau, les chercheurs ont bloqué les fameux récepteurs en ajoutant au traitement des substances spécifiques. Résultat : le fait que le corticoide ne puisse pas se fixer sur les récepteurs a restauré la prolifération des cellules de l'épiderme et corrigé en partie son atrophie.

Une amélioration de l'atrophie cutanée

Publicité
Publicité
Ils ont ensuite refait le test avec la spironolactone, un médicament anti-hypertenseur reconnu comme étant un antagoniste du récepteur minéralocorticoïde. Le traitement a été testé pendant 28 jours chez 23 volontaires. Différentes crèmes ont été appliquées sur leur peau (une contenant un corticoïde puissant utilisé en dermatologie, une contenant de la spironolactone, une combinant les deux molécules et un placebo). Les résultats prouvent que l'ajout de la spironolactone au corticoide améliore l'atrophie cutanée. Pour Nicolette Farman, scientifique de l'Inserm "il reste désormais à reformuler ce médicament ancien pour une nouvelle application, et à tester ce produit chez des patients atteints de différentes maladies de peau pour confirmer la diminution des effets secondaires sans pour autant empêcher l’efficacité des corticoïdes." A suivre donc.
nc.

Vidéo. Comment soigner la dermatite atopique de bébé ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité