Une pilule pour manger sans prendre du poids ?

Une pilule pour manger sans prendre du poids ?

Des scientifiques japonais ont clarifié le mécanisme génétique de stockage des graisses, orientant la recherche vers la création d’un médicament pour prévenir l’obésité. 

Publicité
Publicité

Vous avez toujours rêvé de manger sans avoir à vous soucier de votre poids ? Cette étude japonaise devrait vous plaire. Des scientifiques de l’Okinawa Institute of Science and Technology Graduate Université (Japon) ont analysé le mécanisme moléculaire impliqué dans le stockage de la graisse. Selon eux, deux gènes, "Cnot7" et "Tob" ("gènes gras"), sont connus pour affecter l’activité d’un autre gène, "Ucp1", qui décide si la graisse est stockée dans le corps ou bien brûlée. Leurs conclusions leur feraient envisager la création d’un médicament pour prévenir l’obésité a révélé le DailyMail.

Selon les scientifiques, le gène Ucp1 contrôle la production d’une protéine du même nom qui, envoyée dans les cellules adipeuses, aide à brûler les graisses en les transformant en chaleur. Pour cela, le gène Ucp1 doit être transcrit en une autre molécule appelé ARN messager ou "ARNm". L’ARNm contrôle le nombre des protéines Ucp1 présentes dans les cellules et au final le destin de la graisse stockée. Un faible niveau incite les cellules à stocker la graisse alors qu’un niveau élevé les encourage à la brûler.

Publicité

Vers la création d’un médicament contrôlant la présence des "gènes gras"

Pour aboutir à leurs conclusions, les chercheurs ont mené une expérience avec ou sans "gènes gras" sur des souris. Ils ont constaté que les souris sans "gènes gras" étaient restées minces, même après un régime riche en matières grasses.

Dans un cas, la présence de ces gènes a dégradé l’Ucp1 ARNm, provoquant une moins grande fabrication de protéines Ucp1 et donc le stockage de plus de graisse. Dans un autre cas, l’absence de Cnot7 et de Tob a conduit à plus de graisse brûlée.

On sait que les personnes obèses ont de faibles concentrations d’Ucp1. "Aujourd’hui, il n'y a pas un traitement médical sûr et efficace pour sortir de l’obésité", a commenté le Dr Akinori impliqué dans l’étude, ajoutant : "Les mesures sont limitées à des efforts individuels : style de vie sain, restrictions alimentaires...". Selon les chercheurs, cette nouvelle étude pourrait conduire à la création de médicaments agissant sur le Cno7 et le Tob pour prévenir l’obésité.

Vidéo : Pourquoi la chirurgie de l'obésité corrige-t-elle aussi le diabète ?

Publicité



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité