Une nuit blanche peut mettre en danger votre cerveau

Une nouvelle étude américaine met en garde contre le fait de manquer de sommeil et un lien avec la perte de neurones dans le cerveau et un phénomène qui favorise la maladie d'Alzheimer. 

Publicité
Publicité

Si vous avez l'habitude de passer une bonne partie de la nuit debout attention ! Une nouvelle étude menée par les chercheurs de la University of California, explique que une seule nuit blanche pourrait favoriser la prolifération "significative de plaques amyloïdes dans le cerveau", un phénomène physiologique qui est, entre autres, à l'origine de la maladie d'Alzheimer.

Le manque de sommeil favorise la perte des neurones

Pour en arriver à cette conclusion les chercheurs ont demandé à 20 volontaires en bonne santé sans aucun antécédent avec la maladie d'Alzheimer ou une quelconque maladie du cerveau de passer deux nuits dans leur laboratoire pendant lesquelles leur activité cérébrale serait étudiée. La première nuit ils ont dormi normalement et la deuxième ils ont dû passer une nuit blanche.

Publicité

Résultat : au cours de la deuxième nuit, les chercheurs ont constaté l'augmentation du nombre de plaques amyloïdes. Néanmmoins, les chercheurs admettent qu'ils ne peuvent pas en tirer de conclusion sur la maladie d'Alzheimer elle-même puisque d'autres facteurs permettant de le faire, comme l'impact sur la mémoire, n'ont pas été pris en compte. Ce qu'ils ont pu observer c'est que le manque de sommeil contribue à la perte de neurones et à la formation de plaques amyloïdes et limite la fonction du cerveau permet de les éliminer.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité