Une journaliste de France 2 décède après une rupture d’anévrisme

Publicité

La journaliste Lucie Bouzigues de l'émission Télématin est décédée à 26 ans d'une rupture d'anévrisme. Explications de cet accident potentiellement mortel qui fait si peur.

Publicité

Brutal, le décès de la jeune journaliste Lucie Bouzigues a laissé la chaîne France 2 sous le choc. A seulement 26 ans, elle aurait succombé à une rupture d'anévrisme mercredi 1er juillet à Paris, selon le quotidien régional Ouest France. Elle participait depuis deux ans aux journaux de l'émission Télématin animée par William Leymergie. C'est le présentateur Nathanaël de Rincquesen qui est en charge des journaux du matin sur la chaîne qui a annoncé cette triste nouvelle sur Twitter. "Je suis submergé de douleur. Lucie Bouzigues, éternel rayon de soleil de Télématin a rejoint les étoiles. La vie est décidément injuste" a-t-il écrit sur son compte. L'Institut pratique de journalisme, où Lucie a fait ses armes, a également réagi à l'annonce en rappelant que "Lucie était passion­née par son métier". "Nous nous rappe­lons son enthou­siasme, sa joie, ses angoisses, son fort tempé­ra­ment parfois. Sa gentillesse surtout. Toutes ces quali­tés qui faisaient d'elle une bonne profes­sion­nelle."

Qu'est-ce qu'un anévrisme ?

Publicité
2 à 3 % de la population serait porteuse d’un anévrisme (dilatation d’une artère qui rompt brutalement), soit congénital, soit acquis. La rupture est spectaculaire et peut entraîner la mort. Les anévrismes peuvent se former à différents endroits. On parle souvent du cerveau, mais le type le plus courant est celui de l’aorte abdominale et du thorax, la plus grande artère du corps, qui achemine le sang du coeur aux organes. On retrouve aussi l’anévrisme des membres au niveau du pli du genou.

Même s'ils sont rares, il existe des symptômes d'alerte. Le gonflement des parois de l’artère (cérébrale ou abdominale) peut provoquer, quelques mois avant la rupture :

- si elle se trouve au niveau du cerveau, des troubles tels qu’une paupière qui tombe brusquement, une vision double, une douleur faciale, des migraines...

- si elle se trouve dans l’abdomen ou le thorax, une pulsation au niveau du ventre, parfois des douleurs thoraciques, une difficulté à avaler ou à respirer...

Vidéo. L'anévrisme de l'aorte abdominale

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité