Une femme a eu les pieds brûlés à cause de ses nouvelles chaussures

Une femme a eu les pieds brûlés à cause de ses nouvelles chaussures Photo d'illustration ©iStock

Dans le nord de la France, une femme d'une soixantaine d'années a eu les pieds brûlés après avoir porté ses nouvelles sandales pendant une journée. Depuis son alerte, d'autres personnes se sont manifestées.

Publicité
Publicité

Des chaussures maudites. Katya Lemaitre ne remettra plus jamais ses nouvelles sandales achetées dans un magasin de Béthune dans le Pas-de-Calais le 10 juin dernier. Au Parisien, cette femme d'une soixantaine d'années a raconté avoir ressenti de drôles de symptômes dès la première journée après les avoir portées : "J e sentais bien que j'avais les pieds chauds mais je cavale beaucoup. C'est la nuit que ça a gonflé et la sensation de brûlure est devenue insupportable . Des cloques sont apparues, je ne pouvais plus poser les pieds à terre . J'ai dû attendre le lundi, les pieds dans une bassine, pour consulter." Après consultation, le dermatologue lui confirme une brûlure chimique et lui prescrit 7 jours d'incapacité totale de travail . Elle a dû attendre au total près de 10 jours pour pouvoir remarcher , tout en prenant des antalgiques pour calmer la douleur.

Publicité

Le responsable : un anti-moisissure contenue dans les chaussures venant de Turquie

Pour le praticien, pas de doute : les symptômes de sa patiente sont similaires à ceux des centaines de personnes qui avaient été brûlées par les canapés chinois contenant l'anti-moisissure diméthylfumarate , il y a quelques années. Sauf que ses sandales -qui lui ont quand même coûté 75 euros- étaient turques. Le pays continue d'utiliser le produit dangereux, contrairement à ceux de l'Union Européenne qui l'ont banni depuis 2009.

8 autres personnes se sont manifestées

Katya est retournée au magasin où elle les avait achetées puis a contacté la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Une inspectrice est venue chez elle " mettre les chaussures sous scellés, puis elle est allée acheter la même paire dans le même magasin pour comparer". Depuis qu'elle a porté plainte, huit autre personnes se seraient manifestées auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP*) du Pas-de-Calais.

Fin juillet, le quotidien La Voix du Nord rapportait le cas de deux femmes ayant acheté des chaussures dans un magasin Chaussea du Nord et avoir présenté de graves brûlures aux pieds, dont l'une a même fait un ulcère au pied. Les chaussures venaient de Chine, pays qui utilise notamment beaucoup de formol pour conserver les produits pendant leurs voyages en containers.

*Les éventuelles victimes peuvent contacter la DDPP au 03.21.21.26.26 ou sur ddpp@pas-de-calais.gouv.fr

Brûlure : pourquoi il ne faut pas mettre de l'huile dessus ?

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité