Un test de l'haleine pour dépister le cancer du sein

Publicité

Des chercheurs ont mis au point un procédé révolutionnaire pour dépister le cancer du sein. Un simple test du souffle serait aussi efficace qu’une mammographie !

Publicité

Dépister un cancer du sein sans mammographie ? L’idée semble impossible, et pourtant ! Des scientifiques américains et néerlandais ont mis au point un nouveau procédé de dépistage bien moins contraignant : "BreathLink".

Il suffirait de souffler dans un tube relié à une machine afin de savoir si la personne est porteuse d'une tumeur. En moins de six minutes, l’appareil analyserait les molécules contenues dans le souffle pour voir s'il s'agit de marqueurs de la présence de cellules cancéreuses.

Publicité
Un processus à perfectionner

Le processus, déjà commercialisé en Europe, a été testé sur près de 250 femmes, avec des résultats plutôt convaincants. "Nous savons que si le résultat au test est négatif, il y a plus de 99,9% de chance que la patiente n’est pas de cancer du sein", a expliqué au DailyMail le Dr Michael Phillips, du New York Medical College et inventeur du BreathLink.

En revanche, un résultat positif ne signifierait par pour autant la présence systématique d’un cancer. Une mammographie serait alors nécessaire pour confirmer le diagnostic. "Ce test de dépistage doit encore être considéré comme expérimental jusqu’à ce qu’une étude de plus grande envergure soit menée", admet le Dr Phillips.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Plos One.

Mieux comprendre le cancer du sein :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité