Un risque d’hémorragie de l’œil avec ce médicament

Publicité

La prise de cet anticoagulant favoriserait la survenue d’hémorragies intraoculaires, un saignement grave qui peut altérer durablement la vision. Explications.

Publicité

Ces médicaments engendrent un risque d’hémorragie intraoculaire. Des chercheurs de l’université de Colombie-Britannique (Canada) alertent sur les effets dangereux des nouveaux anticoagulants oraux (NACO) aussi appelés anticoagulants d’action directe. Selon l’étude qu’ils publient dans la revue scientifique Eye, le rivaroxaban (Xarelto®) est lié à un risque élevé d’hémorragie de l’œil.

Publicité

Le rivaroxaban associé aux cas d’hémorragies rétiniennes et vitréennes

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont épluché les données du programme international de pharmacovigilance OMS Vigibase 1968-2015 et y ont répertorié les cas d’hémorragies intraoculaires (vitréennes, rétiniennes ou choroïdiennes) associés à la prise de NACOs – dabigatran (Pradaxa®), de rivaroxaban (Xarelto®), d’apixaban (Eliquis®) – ou de warfarine (Coumadine®), un autre type d’anticoagulant. Les chercheurs ont identifié 80 cas d’hémorragies intraoculaires associés à la prise de warfarine, et 156 cas associés aux NACOs, dont 82 au rivaroxaban (Xarelto®). Si la prise de warfarine (Coumadine®) était hautement liée aux cas d’hémorragies choroïdiennes , le rivaroxaban présentait le signal d’association le plus élevé aux cas d’hémorragies rétiniennes et vitréennes.

Un risque de cécité partielle ou totale

"Les médecins et les pharmaciens voudront peut-être informer les patients des signes possibles de saignement oculaire", souligne le Dr Mahyar Etminan, co-auteur de l’étude, interrogé par l’Agence Reuters Health. "De plus, les patients sous NACOs qui ont besoin d’une opération oculaire devrait communiquer cette information à leur ophtalmologiste", ajoute le docteur Etminan. En effet, les hémorragies intraoculaires peuvent avoir des conséquences irréversibles sur l’œil et entraîner une cécité partielle ou totale. Les NACOs sont habituellement prescrits pour traiter les phlébites, les embolies pulmonaires et pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les personnes souffrant de troubles cardiaques tels que la fibrillation atriale.

Vidéo. Pourquoi vos yeux tressautent

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité