Un risque de dépression respiratoire avec cet antidouleur

Un risque de dépression respiratoire avec cet antidouleur©Istock

L'agence nationale du médicament appelle à la vigilance vis à vis d'un antidouleur qui a fait l'objet de plusieurs mise en garde à cause d'un risque de surfosage pouvant entraîner une dépression respiratoire.

Publicité
Publicité

Si vous avez l'habitude d'utiliser les patchs Durogesic© (Fentanyl) attention ! Dans un communiqué, l'ANSM annonce que l'Agence européenne des médicaments a décidé d'un changement de couleur pour les bordures de ce patch analgésique opioïdes. En cause ? Un risque de surdosage potentiellement grave. Ce traitement étant indiqué en cas de douleurs a fait notamment l'objet de cas d'expositions accidentelles surtout chez les enfants.

Publicité

Un dépression respiratoire à issue potentiellement fatale

A cause de sa couleur transparente, il arrive que certains patients oublient le patch une fois posé sur la peau ou en utilise un qui l'a déjà été. Son manque de visibilité entraîne également un risque de pose accidentelle voire d'ingestion par un enfant. Même une fois usagé, le Vidal rappelle qu'il reste toujours des principes actifs du médicament sur le patch 72 heures après. Une surexposition pourrait entraîner une dépression respiratoire à issue potentiellement fatale. Les nouveaux patchs de couleur sont déjà disponibles en pharmacie depuis le début du mois de décembre.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité