Des préservatifs plus résistants bientôt sur le marché ?

Publicité

Des chercheurs australiens ont mis au point un préservatif 30% plus fin que la moyenne et beaucoup plus résistant. Son secret se trouve dans une plante aborigène...

Publicité

Le préservatif tel que nous le connaissons pourrait bientôt changer d'aspect. Des chercheurs de l'université de Queensland (Australie) ont établi un nouveau prototype sûr. Leur secret se trouve dans une plante australienne du nom de "spinifex" dont les fibres appelées "nanocellulose" sont extraites pour être ajoutées au latex du contraceptif.

Un préservatif 30% plus fin

Publicité
Ces fibres permettent d’améliorer les propriétés physiques du latex et le résultat donne un préservatif plus fin. "L’avantage de notre nanocellulose c’est qu’elle est flexible et nous permet de fabriquer une membrane plus forte et plus mince mais souple. C’est le Saint-Graal du caoutchouc naturel" a déclaré le Pr Darren Martin qui a participé au projet. Les chercheurs pensent pouvoir obtenir un préservatif 30% plus fin que la moyenne. Ils ont déjà produit une gamme avec une taille de 45 microns soit environ "la largeur d’un cheveu sur la tête".
Publicité
Au cours des premières analyses, ces préservatifs se sont montrés 20% plus performants à des tests de pression. Mais les bienfaits de cette plante pourraient également servir dans d’autres domaines comme la fabrication de gant en latex dans les hôpitaux afin de "donner une meilleure sensation et moins de fatigue aux chirurgiens". Les fabricants y trouveraient aussi leurs comptes car qui dit moins de latex dit aussi coûts de production moins élevés.
és.

VIDEO. Le préservatif du futur ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité