Un nouveau piège à moustique particulièrement efficace

Publicité
Publicité

© IstockCette fois-ci, pas d’insecticide ou de répulsif à la citronnelle pour faire fuir l’insecte loin de sa pitance mais un piège à base d’odeur humaine pour lui donner une bonne raison d’aller voir ailleurs. Cette nouvelle technique conçue par des scientifiques du laboratoire d'entomologie de l’université de Wageningen (Pays-Bas) pourrait permettre de lutter contre la malaria, maladie pour laquelle il n’existe pour l’instant aucun vaccin.

L’expérience a été menée pendant 3 ans au sein de l’île de Rusinga, sur le lac Victoria (Kenya). Les 25 000 habitants de l’île africaine ont participé au test en installant les appâts actionnés par des panneaux solaires fixés à l’intérieur ou en dehors de chaque foyers, en plus de leurs moustiquaires et médicaments anti-malaria.
Résultat : 70% de la population locale de moustiques porteurs de paludisme a été attrapée et les cas de malaria ont ainsi baissé de 30%.

Publicité
"Chaque minute, un enfant décède de la malaria"

Ce nouveau piège pourrait éviter de recourir aux insecticides, auxquels les moustiques sont de plus en plus résistants selon les chercheurs. "Le piège odorant peut aussi offrir une solution contre des maladies comme la dengue ou le virus zika", ont-ils par ailleurs indiqué.

"Chaque minute, un enfant décède de la malaria. Cette maladie coûte douze milliards de dollars (10,74 milliards d'euros) chaque année à l'Afrique" a indiqué l'université néerlandaise. "En 2015, 438 000 personnes en sont décédées, majoritairement des enfants de moins de cinq ans, selon l’OMS", ont rappelé les chercheurs dans un communiqué de l'université.

Vidéo. Voici ce qu'il se passe quand un moustique vous pique

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité