Un nouveau fruit aux propriétés anti-cancer

 Un nouveau fruit aux propriétés anti-cancer
Publicité

Des chercheurs ont découvert les vertus protectrices du rocou contre un cancer très fréquent. L'un de ses composés aurait la capacité d'agir de l'intérieur pour inciter l'organisme à empêcher la formation de cellules cancéreuses.

Publicité

Dans la famille des aliments qui auraient le pouvoir de prévenir l'apparition de certains cancers, des chercheurs de l'Arizona College of Pharmacy ont décelé un nouveau nutriment, demeuré inconnu jusqu'ici. Leur étude parue dans la revue Free Radical Biology and Medicine vante les vertus de la bixine, un composé issu d'un colorant d’origine naturelle du nom de rocou, dérivé des fruits d’un arbre des régions d’Amérique tropicale. Ce dernier serait bénéfique pour la prévention et le traitement de cancer de la peau.

Leur expérience sur des souris a déjà permis de montrer que la bixine empêche la formation de cellules cancéreuses causées par des rayons UV sur la souris. Le rocou est présent dans des fromages orangés comme la mimolette et le cheddar, mais il était déjà utilisé dans la médecine traditionnelle comme crème solaire naturelle. L'équipe scientifique de l'Arizona College of Pharmacy a pour mission de trouver des molécules, souvent dans les plantes comestibles, qui peuvent prévenir le cancer de la peau en se basant sur une action.

Publicité

Booste la réponse anti-oxydante

Ils cherchaient une molécule capable d'agir sur le facteur de transcription Nrf2, connu pour son rôle protecteur à l'encontre du stress oxydatif et donc capable de renforcer les cellules contre l'exposition à des agents cancérigènes. Leur enquête a permis d'identifier un composé qui l'active : la bixine. Des souris qui ont subi une injection de bixine et des souris classiques ont été exposées à un fort rayonnement UV. Les dommages étaient beaucoup moins graves chez les souris du premier groupe. Une découverte unique aux yeux des chercheurs.

Publicité
La bixine aurait le pouvoir de prévenir les dommages des UV de l'intérieur. Elle incite les cellules à produire des antioxydants protecteurs et réparateurs. Ce composé ne tue pas les cellules cancéreuses mais agit en prévenant leur formation. Une bonne nouvelle selon les chercheurs car cette substance alimentaire est consommée couramment. La prochaine étape de l'étude sera de savoir si la bixine agit aussi bien sur les humains que sur les souris. Et comme le rocou est déjà approuvé par les instances sanitaires, son utilisation lors d'essais cliniques devrait exiger moins de tests.

Vidéo La cancer de la peau - Mélanome

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité