Un manque de vitamine C responsable d'AVC ?

Publicité

Les personnes manquant de vitamine C auraient plus de risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC). Telles sont les conclusions d'une étude française menée à Rennes.

Publicité

Une carence en vitamine C serait-elle dangereuse pour notre cerveau ? La question se pose quand on voit les résultats d'une étude menée par le CHU de Rennes sur 65 personnes ayant été victimes d'une hémorragie cérébrale. Cette dernière se caractérise par la rupture d'une artère et représente 20% des AVC (les 80% restants étant l'infarctus cérébral ou AVC ischémique). Dans leur étude, les scientifiques ont constaté que 45% des sujets avaient un déficit modéré en vitamine C et 14% un déficit important. Dans le groupe témoin de personnes en bonne santé "74% avaient un taux normal (en vitamine C, ndlr), 26% un déficit modéré et aucun n'était carencé" a indiqué le Dr Stéphane Vannier, auteur de l'étude, au Figaro .

Faut-il prendre de la vitamine C en prévention ?

Publicité
Pour le Dr Stéphane Vannier, "il existe un intérêt évident à adopter un régime alimentaire équilibré, riche en fruit et légumes frais, mais ces résultats sont trop préliminaires pour recommander la prise de compléments alimentaires par vitamine C de façon préventive". Par contre, "il semble exister un intérêt à substituer un déficit en vitamine C au décours d'une hémorragie cérébrale afin de limiter la durée d'hospitalisation.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité