Un interrupteur du sommeil dans notre cerveau ?

Publicité

Selon une équipe britannique, notre cerveau disposerait d'un mécanisme capable de réguler notre sommeil et de nous intimer l’ordre d’aller dormir lorsque nous sommes trop fatigués.

Publicité

Et s’il suffisait d’appuyer sur un simple interrupteur pour tomber dans un profond sommeil ? Des chercheurs de l’université d’Oxford auraient localisé un mécanisme capable d’activer les cellules régulatrices du sommeil, dans le cerveau des drosophiles (une espèce de mouches).

Des mouches insomniaques

Publicité
Leurs travaux, publiés dans la revue Neuron, ont démontré la présence d’un message envoyé aux neurones responsables du sommeil. Après une longue journée d’éveil, ils s’activent pour signaler un besoin de repos. Pour vérifier leur propos, ils ont retiré cet interrupteur du cerveau des mouches, créant ainsi des drosophiles insomniaques. Ce mécanisme pourrait être le même chez l’Homme. "Il existe un groupe similaire de neurones dans une région du cerveau humain", a expliqué le Dr Jeffrey Donlea, auteur principal de l’étude. Lors d’anesthésie générale, ce sont ces neurones qui sont ciblés pour endormir le patient.

Deux mécanismes du sommeil coexistant

Pour les chercheurs, le corps serait réglé par deux mécanismes coexistant. L'horloge biologique régulerait notre cycle sur 24 h. L'homéostasie du sommeil mesurerait la part d'éveil et enclencherait cet interrupteur lorsque le corps a besoin de repos. Cette dernière serait comparable à un thermostat dans un appartement, activant le chauffage ou la climatisation en fonction des besoins.

Les scientifiques doivent maintenant identifier cet interrupteur dans le cerveau humain, avant de comprendre son mécanisme. Ils pourront alors se pencher sur la mise au point de nouveaux traitements des troubles du sommeil.

Source : DailyMail

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité