Un conseil : évitez de vous faire opérer le week-end !

Publicité

D'après une étude britannique publiée dans le BMJ Open et rapportée par nos confrères de Slate, le risque de décès après une intervention chirurgicale augmente quand celle-ci se déroule le week-end.

Publicité

opération weekend© Fotolia Les chercheurs de l'Imperial College de Londres ont fait preuve de beaucoup de rigueur pour leurs analyses. Ils ont passé en revue plus de 4 millions d'interventions chirurgicales et 27 582 décès survenus dans les 30 jours suivants, et se sont concentrés sur 5 types d'opérations (oesophage et estomac, ablation de lésions cancéreuses colorectales, pontage coronarien, anévrisme de l'aorte abdominale et poumon). A l'arrivée, ils notent que le risque global de décès à 30 jours augmente au fil des jours de la semaine. De 44% le vendredi, il passe à 82% les samedis et dimanches ! D'après eux, il y aurait vraiment un "effet week-end" pour ces interventions (hors l'anévrisme). La mortalité dans les premières 48 heures et jusqu'à 1 mois est plus élevée en fin de semaine et le week-end en comparaison au lundi.

Des soins de moins bonne qualité en fin de semaine

Publicité
Selon le Dr Paul Aylin, directeur de l'étude, la qualité des soins est moindre en fin de semaine. D'autres médecins du Canada ont également pris part à sa réflexion et s'interrogent désormais sur l'organisation du planning des interventions chirurgicales le week-end. Celles qui ne sont pas "obligatoires" pourraient être reportées. Affaire à suivre.

Source : Day of week of procedure and 30 day mortality for elective surgery: retrospective analysis of hospital episode statistics , BMJ 2013.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité