Transports en commun : le lieu insolite où il faudrait porter des bouchons d’oreille

Publicité

Des chercheurs canadiens ont réalisé une étude qui démontre que les niveaux de sons ressentis dans les transports en commun seraient dangereux pour l'audition.

Publicité

© Adobe StockDes chercheurs de l'Université de Toronto au Canada ont publié une étude dans le Journal of Otolaryngology démontrant que l'exposition excessive aux bruits dans les transports en commun pourrait engendrer une perte d'audition.

Des pics dans le métro et l'autobus

Publicité
D'avril à août 2016, les chercheurs ont utilisé la dosimétrie dans la ville de Toronto, un appareil permettant de mesurer précisément les niveaux de bruit . Les sons ont été enregistrés dans les transports en commun, c'est-à-dire dans l'autobus, le tramway et le métro ainsi que dans les transports privés, donc en voiture, en vélo ou à pied. Les résultats ont montré que certains pics de bruits peuvent entraîner des pertes auditives importantes pour les individus présents. Les niveaux les plus hauts enregistrés s'élèvent à 9% de dépassement des normes dans le métro, et jusqu'à 12% dans l'autobus. Les pics de bruit moyens étaient plus élevés dans les wagons de métro que dans les stations et plus élevés aux arrêts d'autobus qu'au sein même du véhicule. L'US Environmental Protection Agency suggère qu'une exposition chronique à 80,3 dBA pendant plus de 160 minutes par jour serait susceptible de produire une perte auditive chez les individus exposés. Pour cette étude, le temps moyen passé selon le mode de transport a été obtenu à partir de l'Enquête nationale auprès des ménages de Statistique Canada de 2011. Sur cette base, la durée moyenne du trajet quotidien en transport en commun était de 47 min et 30 s avec une exposition au bruit inférieur aux normes mais ayant des pics d'environ 85 dBA, dépassant les mesures recommandées.

Perte auditive : plus de 360 ​​millions de personnes touchées

La perte auditive est l'un des troisièmes problèmes de santé les plus répandus dans le monde d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS). On estime que plus de 360 ​​millions de personnes sont concernées et plus d'un milliard de jeunes âgés de 12 à 35 ans sont à risque. Cette étude nous apprend que parmi les personnes atteintes de perte auditive invalidante dans le monde, environ 16% sont attribuées à la perte auditive induite par le bruit. Les chercheurs précisent : "Les pertes auditives sont causées par une exposition chronique à un bruit excessif, ce qui les rend potentiellement évitables." Ils expliquent qu'en plus de provoquer des troubles auditifs, l'exposition chronique au bruit a été associée à l'hypertension, à l'infarctus du myocarde, aux accidents vasculaires cérébraux, à de mauvaises habitudes de sommeil et même à des problèmes de santé mentale. Les scientifiques encouragent donc les villes à prendre des mesures pour réduire ce problème de santé publique. Pour l'instant, les particuliers peuvent prendre leurs précautions en portant des bouchons d'oreilles dans les transports afin de prévenir le risque de perte auditive.

Vidéo. Perte d'audition : les signes d'alerte

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité