Traitée pour une infection pulmonaire, une chauve voit ses cheveux pousser

Publicité

Chauve depuis 6 ans, une Britannique a de nouveau une chevelure bien fournie, suite aux effets secondaires d’un traitement qu’elle prenait pour tout autre chose.

Publicité

Pour Sarah Ford, cet effet secondaire est un véritable miracle. A 26 ans, cette Britannique n’avait plus un seul poil ni cheveu sur tout le corps. Mais les médicaments stéroïdiens qui lui avaient été presrits pour son infection pulmonaire ont entraîné la repousse de ses cheveux.

Souffrant d’alopécie, elle avait perdu ses premiers cheveux à l’âge de 15 ans, avant de devenir totalement chauve cinq ans plus tard. Cette pathologie avait transformé les dernières années d’étude de la jeune femme en calvaire, la police ayant même du intervenir à deux reprises alors qu’elle se faisait agresser.

Publicité
Des stéroïdes à haute dose responsable de la repousse de ses cheveux

Pendant près de 10 ans, cette mère de deux enfants a refusé de sortir de chez elle sans un foulard noué sur la tête. "Lorsque j’ai perdu la totalité de mes cheveux, c’était horrible, se souvient-il. Les gens me regardaient et pensaient que j’avais un cancer." Si plusieurs traitements existent contre l’apolécie, Sarah ne les a pas tout essayé, son dermatologue les comparant à "une perte de temps

Publicité
Mais en avril dernier, souffrant d’une infection pulmonaire lui provoquant des crises d’asthme, elle se rend chez son médecin. Il lui prescrit une dose élevée de stéroïde à court terme. A peine quelques semaines plus tard, ses cheveux commencent à repousser. "J’étais tellement excitée, mais je ne savais pas si ça allait durer", a-t-elle déclaré au DailyMail. La Britannique a demandé à son médecin s’il serait possible qu’elle continue à suivre ce traitement à plus faible dose. Mais celui-ci lui a répondu que ce ne serait pas sans risque pour sa santé.

Sur le même thème : Quels soins et quels traitements en cas de chute de cheveux ?



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité