Toilettes publiques : pourquoi le papier est mieux que le sèche-mains ?

Publicité

Une étude britannique a comparé le nombre de bactéries répandues dans les toilettes publiques à cause des sèches-mains et des serviettes en papiers. Verdict.

Publicité

© FotoliaLes nouvelles technologies n'apportent pas que du bon ! Selon les chercheurs de l'université de Westminster (Grande-Bretagne) les sèches-mains électroniques propagent plus de bactéries à ceux qui les utilisent et même à ceux qui s'en approchent comparé aux serviettes en papier. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont aspergé du jus de citron contenant des bactéries sur différents types de sèches-mains : ceux propulsent de l'air chaud vers le bas, ceux qui en souffle du froid vers le haut, les distributeurs de serviettes en papier et le rouleau en torchon.

67 colonies de bactéries propulsées à plus d'1,50 mètres

Publicité
Après les avoir utilisés, les chercheurs ont calculé le nombre de bactéries répandues autour. Résultats ? Selon eux, le sèche-mains qui souffle de l'air froid vers le haut propulse le liquide des mains de l'utilisateur jusqu'à 1,50 mètres plus loin répandant jusqu'à 59,5 colonies de bactéries. Celui qui souffle de l'air chaud expulse 67 types de bactéries à 0,2 mètres et le sèche-mains en papier et celui en torchon en propagent seulement 2,2 à 1,5 mètres. Pour le groupe d'étude, même si elles ont l'air mouillées, rêches et arrachées mieux vaut utiliser les serviettes en papier.

Source : Comparative study of three hand drying methods: paper towel, warm air dryer, jet air dryer , European Tissue Symposium

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité