Thé et café : les 2 boissons qui protègeraient des maladies du foie

Publicité

Le thé et le café consommés quotidiennement pourraient permettre de limiter les problèmes liés au foie, selon une étude publiée dans le Journal Of Hepatology. 

Publicité

Boisson chaude et santé du foie, quel est le lien ? Si le café et le thé permettent de limiter la progression de la fibrose hépatique , on ignore leurs effets sur les autres pathologies du foie . Une étude de Rotterdam (Pays-Bas), publiée dans le Journal Of Hepatology, a évalué le lien entre la consommation de café et de thé et la raideur hépatique (le signe d'un foie en souffrance) chez des individus sains.

Publicité

Environ 3 tasses par jour

2 424 Néerlandais âgées en moyenne de 66 ans ont été examinés dans la banlieue de Rotterdam. Ils ne souffraient d’aucune maladie chronique du foie . Ainsi, ils ont fait un bilan médical complet, en se basant sur des analyses de sang , des examens mesurant la rigidité du foie ainsi que la fréquence de consommation de 389 produits alimentaires . Les chercheurs ont considéré qu'une consommation modérée de café ou de thé comprenait entre 0 et 3 tasses par jour. Au delà de 3 tasses quotidiennes, ils considéraient que la consommation était fréquente.
Qu'ont-ils observé ? La consommation quotidienne de thé et de café ( trois tasses ) était associée à une plus faible rigidité hépatique , indépendamment d’un grand nombre d’autres facteurs (style de vie, facteurs environnementaux…). Quant au thé , de petites quantités suffisent à réduire de manière significative la rigidité du foie. Ainsi, boire plus de 3 tasses de café par jour , ou boire quotidiennement du thé , peut être bénéfique pour la santé du foie, même chez les personnes qui ne souffrent pas de problèmes hépatiques. Sarwa Darwish Murad, la chercheuse principale de l’étude et hépatologue au Centre Médical de l’Université Erasmus MC, souligne dans un communiqué ScienceDaily que le café présente des avantages pour la santé en terme d’enzymes hépatiques, l’hépatite virale, la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), la cirrhose et le cancer du foie. Cependant, selon cette étude, la consommation de café et de thé n’empêche pas certaines maladies, comme la stéatose hépatique.

Attention au mode de vie malsain !

Les scientifiques expliquent que les maladies chroniques du foie sont la 12ème cause de décès dans le monde , et que beaucoup de ces troubles sont associés à d es modes de vie malsains . "Au cours de ces dernières décennies, nous avons progressivement déviés vers des habitudes plus malsaines, y compris un mode de vie sédentaire , une diminution de l’activité physique , et la consommation d’un régime occidental ", explique l’auteure principale de l’étude, le Dr Louise JM Alferink dans le communiqué ScienceDaily. "Le régime occidental est généralement riche en aliments malsains, y compris les aliments transformés remplis de nutriments et de sucres artificiels . Cela a amené à une épidémie d’obésité , mais aussi à une augmentation rapide de la prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), due à une accumulation importante de graisse dans le foie […]. L’examen de stratégies de mode de vie accessibles et peu coûteuses présentant des avantages potentiels pour la santé, comme la consommation de café et de thé, est une approche viable pour trouver des moyens d’arrêter le développement rapide de la maladie du foie dans les pays développés".

Des recherches à approfondir

Salvatore Petta, de la Section of Gastroenterology and Hepatology, souligne, toujours dans le communiqué ScienceDaily, que les résultats sont à prendre avec prudence. En effet, l’étude comprenait une population âgée , et certains ne consommaient pas régulièrement de café et de thé dans la vie de tous les jours. De plus, la quantité de thé consommée était généralement faible , ce qui rendait difficile l’estimation de tout effet protecteur. Ainsi, des recherches approfondies sont nécessaires.

Vidéo. Cirrhose du foie : comment la reconnaître ?

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité