Tests de grossesse : prochainement vendus hors pharmacie ?

Publicité

Le gouvernement va émettre un avis favorable sur un amendement visant à étendre la vente des tests de grossesse et d’ovulation hors des pharmacies. Mais les syndicats de pharmaciens rappellent d’importance des conseils donnés en officine.

Publicité

test_petite© Fotolia

Le ministre de la Consommation, Benoît Hamon, a annoncé la volonté du gouvernement de rendre les tests de grossesse et d’ovulation accessibles hors des pharmacies, dans le cadre du projet de loi Consommation. Entendu sur RMC , il explique que cette mesure pourrait "faire baisser considérablement les tarifs" de ces tests. D’autres produits, comme les nettoyants pour lentilles, pourraient connaître la même évolution. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes parle d’une "avancée pour notre santé publique".

La profession n’aurait pas été consultée

Publicité
"Ce que le ministre n’a absolument pas compris, c’est ce qu’il se passe dans une officine", a déclaré Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, sur France Info . Le professionnel exprime l’inquiétude des pharmaciens quant aux pertes qu’impliquerait ce changement : les conseils directement donnés aux femmes dans les pharmacies à l’achat de leur test de grossesse. La ministre des droits des femmes a quand même tenu à préciser qu’il sera rappelé aux clientes la nécessité de consulter leur médecin et l’accès aux conseils dans les centres de planification et d’étude familiale. Reste à prouver l’efficacité d’un message écrit par rapport à un conseil oral.

Lire aussi : Bientôt des médicaments dans les supermarchés ?

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité