Température trop élevée : l’erreur dans votre maison qui vous fait grossir

Température trop élevée : l’erreur dans votre maison qui vous fait grossir©Istock

Températures trop élevées pendant l’hiver, trop fraîches pendant l’été : des conditions de vie "thermo-neutres", avec peu de changements thermiques, pourraient nous faire grossir selon une étude néerlandaise. 

Publicité
Publicité

Passer sa journée dans des maisons ou des bureaux dont la température ne change pas ou très peu n’est pas bon pour la santé. Selon une étude de l’université de Maastricht (Pays-Bas), notre corps à besoin de passer par des gammes de températures plus extrêmes pendant la journée, et une zone de confort thermique perpétuelle (températures trop élevées l’hiver, trop fraîches l’été) pourrait faire grossir.
Cette habitude très proche de nos modes de vie occidentaux provoque en effet une augmentation du métabolisme et, en impactant la consommation d’énergie corporelle, pourrait favoriser l’obésité. Des conditions "thermo-neutres", avec peu de changement, dissuadent en effet le corps de produire de l’énergie pour maintenir sa température centrale.

Publicité

Attention au diabète de type 2

De plus, ce genre de variation thermique pourrait favoriser le diabète de type 2. Pour aboutir à ce résultat, les chercheurs ont exposé des patients atteints de diabète de type 2 à du froid "doux" par intermittence pendant une dizaine de jours (15 à 19°C). Résultat : cela a augmenté leur sensibilité à l’insuline et par conséquent la glycémie de 40%.

Pourtant, nous pourrions nous acclimater assez facilement à des petits chocs thermiques selon les chercheurs, qui préconisent d’éviter les températures douces constantes et de se plonger régulièrement hors de nos zones de confort thermique. Des conditions climatiques dynamiques sont selon eux nécessaires à un environnement sain et respectueux du métabolisme.

Vidéo. Le diabète de type 1 et 2

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité