Tellement jalouse qu'elle interroge son conjoint au détecteur de mensonge

Publicité

Debbie Wood, une britannique de 42 ans, est atteinte d'une jalousie pathologique appelée "Syndrome d'Othello". Son conjoint doit passer au détecteur de mensonge chaque fois qu'il quitte la maison.

Publicité

En septembre dernier, Debbie Wood 42 ans apprend qu'elle souffre du syndrome d'Othello. Un trouble psychologique qui rend les patients d'une jalousie maladive. Ils sont persuadés de l'infidélité de leurs conjoints sans même en avoir la preuve. Pourquoi la jeune fille est-elle comme ça ? Elle a découvert au début de son histoire avec son partenaire, quand ils communiquaient uniquement par internet, que ce dernier fréquentait une autre jeune femme. Interrogé par le DailyMail, il a déclaré que pour lui cette relation à distance ne signifiait pas qu'il ne devait voir personne d'autre. Debbie lui a pardonné mais ne peut plus lui faire confiance.

"Cette maladie m'a poussée tellement à bout que j'en jetais des choses à travers la pièce"

Publicité
Pour son partenaire, impossible de regarder la télé ou les magazines, car sa femme ne veut pas qu'il tombe amoureux d'une actrice ou d'un mannequin. Debbie Wood a installé des filtres sur son ordinateur et son téléphone a été mis sous surveillance."C'est la seule façon pour moi d'être détendue", explique-t-elle. Et ce n'est pas tout ! A chaque fois que le jeune homme sort, sa femme lui fait passer un test au détecteur de mensonge. "Cette maladie m'a poussée tellement à bout que j'en jetais des choses à travers la pièce", confie-t-elle. Aujourd'hui Debbie essaye de se soigner grâce à une thérapie et a été placée sous calmants. Elle espère pouvoir se marier avec son conjoint qui admet que la vie est difficile mais que Debbie en vaut la chandelle.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité