Suspension de l'Uvestérol® à la suite du décès d'un nourrisson

Suspension de l'Uvestérol® à la suite du décès d'un nourrisson©Istock

Suite au décès d'un bébé, le 21 décembre dernier, la ministre de la Santé Marisol Touraine annonce la suspension de l'Uvestérol®.

Publicité
Publicité

Face au décès d'un nourrisson de dix jours à la suite d'une prescription d'Uvestérol®, médicament de supplémentation en vitamine D, l'ANSM a pris la décision de susprendre la commercialisation du médicament. Une décision annoncé mercredi 4 janvier par la ministre de la Santé Marisol Touraine. Victime d'un arrêt respiratoire, 2 heures après la prise du médicament, même si le doute était fort rien n'avait pu être confirmé jusque là. Le communiqué de l'Ansm affirme que "les conclusions des investigations disponibles à ce jour mettent en évidence un lien probable entre le décès et l'administration de l'Uvestérol®."

Publicité

"L'intérêt de la supplémentation en vitamine D n'est pas remis en cause."

"En dépit des mesures de réduction mises en place depuis 2006 pour sécuriser l'administration et le renforcement des recommandations, l'ANSM lance par mesure de précaution, une procédure de contradiction après du laboratoire en vue de la suspension de la commercialisation", ajoutent les auteurs. En effet depuis 2006, le médicament était sous surveillance renforcée suite aux rapports de plusieurs effets secondaires (malaise, fausse route), imposant de nombreuses précautions après l'administration et même un reformulation pour une teneur moins faible en 2014.

L'ANSM tient néanmoins a rappeler que "l'intérêt de la supplémentation en vitamine D n'est pas remis en cause. Seule la pipette est concernée. D'autres spécialités à base de vitamine D sont disponibles pour les nourrissons."

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité