Surdose de médicament : la vraie cause de la mort de Ludovic Chancel, le fils de Sheila

Surdose de médicament : la vraie cause de la mort de Ludovic Chancel, le fils de Sheila©AFP

Le fils de la chanteuse Sheila, Ludovic Chancel, est mort le 8 juillet 2017 dans de mystérieuses circonstances. Mais quelle est la véritable cause de ce décès ? Révélations.

Publicité
Publicité

De quoi est mort le fils de Sheila ? Alors que le manager de la chanteuse annonçait le décès de Ludovic Chancel le 8 juillet dernier, les circonstances de la mort de cet homme de 42 ans restaient floues. La piste du suicide est rapidement évoquée par de nombreux médias mais, dans un article publié le 16 juillet 2017, Paris Match va plus loin : le magazine révèle que le fils de Sheila aurait succombé "à une surdose de médicaments".

Publicité

Une forte dose de barbituriques

Selon Paris Match , le drame a lieu dans la nuit du 5 juillet 2017. Ludovic Chancel est en proie à des angoisses et ne parvient pas à trouver le sommeil. Il se lève donc et absorbe une quantité importante de barbituriques , des médicaments tranquillisants. A faible dose, ces traitements ont un effet sédatif. Mais, à forte dose, ils peuvent induire un coma parfois mortel . A peine les médicaments avalés, Ludovic Chancel se serait écroulé dans le couloir de son appartement parisien. Une chute dont le bruit "réveille sa compagne [Sylvie Ortega Munos] qui accourt, paniquée, avant d’appeler le Samu", détaille Paris Match .

"Je ne pense pas qu’il se soit suicidé"

Ludovic Chancel est alors pris en charge à l’hôpital Georges Pompidou, où il décèdera après deux jours de coma. Surdose accidentelle ou volontaire, le doute plane encore. Son mal-être n’est en effet pas un secret, comme en témoigne certains passages du livre Fils qu’il publie en 2005 : "Je veux détruire le raté que je vois dans le miroir. Quoi que je fasse et quels que soient mes efforts pour tenter d'exister par moi-même, je suis et reste le fils de Sheila, la petite fiancée des Français, moi qui ne demandais rien d'autre que d'être celui d'Annie Chancel", écrit-il alors. Mais un ami de Ludovic cité par Paris Match réfute la théorie du suicide : "C’était un garçon très intelligent mais totalement désemparé. Je ne pense pourtant pas qu’il se soit suicidé, comme le colporte la rumeur. Ludovic avait une peur panique de mourir."

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité