Suicide de Robin Williams, les médicaments mis en cause ?

Publicité

Quelques jours après le décès de Robin Williams, sa femme révèle qu'il était atteint des premiers signes de la maladie de Parkinson. L'un de ses amis met en cause son traitement qui aurait poussé l'acteur au suicide.

Publicité

Le 11 août 2014 dernier, le talentueux Robin Williams a mis fin à ses jours. Dans un communiqué de presse,Susan Schneider, sa femme, a décidé de révéler que son mari était atteint "des premiers stades de la Maladie de Parkinson". Elle ajoute que son défunt époux, avait gardé le secret car il n'était pas prêt à l'avouer publiquement. La maladie de Parkinson est une maladie du système nerveux central qui évolue lentement et présente 4 signes caractéristiques : lenteur de chaque mouvement, rigidité musculaire, tremblement au repos et difficulté à maintenir une position.

Poussé au suicide par ses médicaments ?

Publicité
Sur Twitter, un ami de Robin Williams, Rob Schneider, met en cause le traitement contre Parkinson que prenait l'acteur décédé. "L'un des effets secondaires de ce traitement est le suicide", a-t-il écrit. Selon le Dailymail, beaucoup de ses amis pensent que le mélange de médicaments qu'il prenait aurait contribué à la détérioration de son état mental. La famille de l'acteur, quant à elle, a démenti soutenir ces accusations. Les résultats des analyses toxicologiques effectuées sur le corps de Robin Williams devraient être connues dans six semaines environ.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité