Subir le racisme ferait vieillir plus vite

Publicité

D'après une étude publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine, les personnes qui subissent le racisme des autres vieilliraient plus rapidement.

Publicité

Des chercheurs de l'université du Maryland révèlent que le racisme peut avoir un impact sur le vieillissement cellulaire. Ils ont ainsi constaté sur 92 hommes afro-américains que ceux déclarant des niveaux élevés de discrimination raciale présentaient des signes de vieillissement accéléré. "Nous avons examiné un biomarqueur du vieillissement systémique : la longueur des télomères des leucocytes" a expliqué le Dr David H.Chae, auteur de l'étude. Chez les sujets afro-américains, les télomères étaient plus courts que chez les autres. Ils étaient ainsi plus vieux de 1 à 3 ans . Des télomères plus courts sont associés à un risque accru de décès prématuré et de maladies chroniques comme le diabète, la démence, les accidents cérébrovasculaires et cardiaques. Pour le Dr Chae, "leur longueur est peut-être un meilleur indicateur de l'âge biologique que l'âge chronologique". Il souhaite désormais que de plus amples études soient réalisées pour suivre les participants sur une plus longue durée.

Publicité
Source : “Discrimination, Racial Bias, and Telomere Length in African-American Men” was written by David H. Chae (University of Maryland, College Park); Amani M. Nuru-Jeter ( University of California, Berkeley); Nancy E. Adler, Jue Lin, Elizabeth H. Blackburn, and Elissa S. Epel ( University of California, San Francisco); and Gene H. Brody (Emory University) and published in the American Journal of Preventive Medicine .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité