Stilnox® et Imovane® : des médicaments qui pourraient favoriser Alzheimer

Stilnox® et Imovane® : des médicaments qui pourraient favoriser Alzheimer

Dans sa nouvelle édition les experts de la revue Prescrire déclarent avoir découvert un lien entre un risque de début d'Alzheimer et plusieurs formes de médicaments de type anxiolytiques et somnifères.

Publicité
Publicité

Dans son édition de septembre la revue médicale Prescrire met en garde contre l'utilisation de plusieurs benzodiazépines et ses dérivés comme les molécules Zolpidem (Stilnox®) et Zopiclone (Imovane®). Selon eux, une trop grande consommation surtout chez les personnes âgées pourrait entraîner des risques de démence liés la maladie d'Alzheimer dans ce cas.

Publicité

Une grande consommation de benzodiazépines chez les patients atteints d'Alzheimer

Les benzodiazépines (Xanax®, Lexomil®...) sont des anxiolytiques, hypnotiques, amnésiants, myorelaxants... destinés le plus souvent à combattre le stress et l'anxiété. Au cours de leur étude, les experts de Prescrire ont étudié les cas de 1796 volontaires âgés de 66 ans en moyenne. Il a été observé que ceux ayant développé une forme de démence de type Alzheimer sont ceux qui ont pris le plus de benzodiazépines au cours des 5 à 10 ans années précédents les premiers symptômes. 5 autres études auraient eu les mêmes conclusions.

Néanmoins il n'est pas possible de confirmer ses résultats car l'anxiété faisant partie des premiers signes de la maladie c'est peut-être elle qui entraîne la prescription d'anxiolytiques et non l'inverse, c'est pourquoi on note leur présence dans l'organisme juste avant que le diagnostic ne soit définitivement posé. Avant de savoir ce qui en est vraiment la cause, les experts insistent sur un comportement prudent face à la consommation de benzodiazépines.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité