Stilnox : nouvelle alerte sur les risques de somnolence

L’Agence européenne du médicament met en garde contre le Stilnox®. Parmi les somnifères les plus prescrits en France, il présente de forts risques de somnolence au volant le lendemain de sa prise.

Publicité
Publicité

Les somnifères à base de zolpidem sont dans le collimateur de l’Agence européenne du médicament (EMA). Vendredi, elle a mis en garde contre leur prise la veille de prendre le volant. Le risque de somnolence est trop élevé pour l’agence, qui souhaite éviter les accidents de la route. Le zolpidem est une molécule prescrite lors de troubles sévères du sommeil à court terme. On la trouve dans le Stilnox®, l’un des somnifères les plus prescrits en France.

Limiter les activités pendant 8 heures

Le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac) recommande à son fabricant, le laboratoire Sanofi, de modifier l’information sur ce médicament, bien qu’il juge le rapport bénéfice/risque du Stilnox® toujours positif. Le laboratoire doit préciser qu’aucune activité nécessitant une vigilance accrue ne doit être pratiquée dans les 8h suivant la prise du traitement. Le Prac préconise de ne pas associer le somnifère à une consommation d’alcool ou à tout autre médicament ayant un effet sur le système nerveux.

Diminuer la dose

Enfin, pour le Prac, la prise de Stilnox® doit se faire à la "plus petite dose efficace possible, en une seule dose, juste avant d'aller au lit". Même si les insomnies reviennent dans la nuit, aucun autre comprimé ne doit être pris afin de limiter les risques. Les personnes âgées ainsi que celles souffrant de problèmes hépatiques doivent par ailleurs réduire la dose à 5mg par nuit, contre 10 pour les autres.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité